21/01/2022

Grand_paris_seine_et_oise.png

COMMUNIQUÉ  DE PRESSE
                                            
                                                                                                            Jeudi 20 janvier 2022
  
Conseil communautaire - Gargenville
 
Cécile Zammit-Popescu élue présidente de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise
 
Présidente par intérim depuis le 8 janvier, la maire de Meulan-en-Yvelines et conseillère départementale a été élue à la tête de la communauté urbaine ce jeudi 20 janvier. Elle s’appuiera sur un exécutif qui s’inscrit dans la continuité.
Cécile Zammit-Popescu est la troisième personnalité politique du territoire élue à la présidence de la plus importante communauté urbaine de France, créée en 2016. Après Philippe Tautou et Raphaël Cognet, elle est la première femme à assurer cette fonction. Elle a été largement élue lors du conseil d’installation avec 119 voix sur 124 suffrages exprimés votants, soit 95% des suffrages exprimés, le 20 janvier à Gargenville. Elle devance donc nettement l’autre candidat, Marc Jammet, conseiller communautaire de Mantes-la-Jolie.
 
Une femme d’expérience
Première vice-présidente déléguée de GPS&O aux grands projets et aux affaires générales depuis juillet 202O, elle a été auparavant chargée de la culture de 2016 à 2020. Femme politique de terrain, elle dispose déjà d’une fine connaissance des compétences et ambitions portées par la communauté urbaine. « Je suis évidemment très honorée de la confiance qui m’est accordée et j’ai conscience de la responsabilité qui est désormais la mienne, déclare Cécile Zammit-Popescu. Je m’engage à ce que Grand Paris Seine & Oise soit plus que jamais au service du développement de notre territoire, de l’accompagnement de nos communes et de nos habitants. Mon rôle, je le définis comme celui d’un chef d’orchestre à l’écoute de tous, au service de l’intérêt communautaire pour valoriser notre territoire et défendre l’intérêt général des communes qui le composent. »
 
La carte de la proximité
Dans une période difficile en raison de la crise sanitaire, du calendrier électoral national et la préparation budgétaire de la communauté urbaine dans un contexte financier très compliqué, la nouvelle présidente mise notamment sur la proximité. « Si l’échelle de GPS&O est bien celle des grands projets, la loi nous impose l’exercice de compétences de proximité qui concernent directement nos habitants dans leur vie quotidienne et directement les maires et les élus communaux qui restent leurs principaux interlocuteurs, souligne-t-elle. Maire depuis 2014 d’une commune moyenne au centre de notre territoire, je partage pleinement les difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de votre mandat, notamment lorsqu’elles relèvent du champ d’action communautaire. Comme vous, je souhaite une meilleure communication entre la communauté urbaine et nos communes. Comme vous, je souhaite une meilleure réactivité pour répondre à nos besoins. Comme vous, je souhaite tout simplement une meilleure écoute. »
Les priorités fixées par la nouvelle présidente et son équipe s’inscrivent dans la dynamique de la politique menée par GPS&O depuis sa création, il y a sept ans. Figurent en tête de liste : le développement économique pour favoriser les implantations mais aussi le maintien et la croissance des entreprises existantes ainsi que l’accompagnement de l’arrivée de la ligne Eole avec la structuration des quartiers de gare et l’organisation des transports autour de ces futurs pôles de mobilité. La transition écologique et l’Axe Seine sont également des enjeux majeurs.
« Un de mes objectifs est également de fournir des équipements et un service de qualité en faveur des compétences du quotidien. Une approche qui pourra prendra tout son sens au sein de notre projet de territoire », conclut Cécile Zammit-Popescu.
 
CV express de Cécile Zammit-Popescu
Cécile Zammit-Popescu est mariée et mère de trois enfants. Elle a grandi à Meulan-en-Yvelines, commune dont elle est élue maire depuis 2014 après avoir été conseillère municipale entre 2008 et 2009.
Titulaire d'un doctorat en histoire et civilisation de l'Antiquité, elle a enseigné quelques années à la Sorbonne avant de devenir collaborateur d'élu. Elle a travaillé pendant 15 ans au parlement, en cabinet ministériel et en collectivité locale. Elle a démissionné de ses fonctions professionnelles pour se consacrer à ses mandats. Maire de Meulan-en-Yvelines depuis 2014 et conseillère départementale du canton des Mureaux depuis 2015. Vice-présidente de la communauté d'agglomération Seine & Vexin en 2014 puis de la communauté urbaine GPS&O en 2016, elle en était la première vice-présidente depuis 2020.
 
Un exécutif qui s’inscrit dans la continuité
Cécile Zammit-Popescu peut s’appuyer sur une équipe d’élus représentative des différentes composantes du territoire. Elle est entourée de quinze vice-présidents et de huit conseillers délégués, eux aussi élus ce jeudi 20 janvier. Leurs délégations respectives seront définies dans les jours qui viennent.

·         Présidente

Cécile Zammit-Popescu, maire de Meulan-en-Yvelines

·         Les quinze vice-présidents

1e vice présidente : Suzanne Jaunet, Achères
2e vice président : Karl Olive, maire de Poissy
3e vice-président : Franck Fontaine, maire de Mézières-sur-Seine
4e vice-président : Jean-Luc Gris, maire de Gaillon-sur-Montcient
5e vice-président : Laurent Brosse, maire de Conflans-Sainte-Honorine
6e vice-présidente : Fabienne Devèze, maire de Morainvilliers
7e vice-président : François Garay, maire des Mureaux
8e vice-président : Annette Peulvast-Bergeal, Mantes-la-Ville
9e vice-président : Gilles Lécole, maire d’Aubergenville
10e vice-président : Pierre-Yves Dumoulin, maire de Rosny-sur-Seine
11e vice-président : Pascal Poyer, maire de Perdreauville
12e vice-président : Stephan Champagne, maire de Saint-Martin-la-Garenne
13e vice-président : Yann Perron, maire de Gargenville
14e vice-président : Eddie Aït, maire de Carrières-sous-Poissy
15e vice-président : Pierre Bédier, Mantes-la-Jolie
 
·         Les huit conseillers délégués

1e conseillère déléguée : Maryse di Bernardo, maire de La Falaise
2e conseiller délégué :  Michel Lebouc, maire de Magnanville
3e conseillère déléguée : Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes
4 e conseiller délégué : Jean-Marie Ripart, maire de Jambville
5 e conseillère déléguée :  Evelyne Placet, maire de Guerville
6 e conseiller délégué :  Dominique Turpin, maire de Nézel
7 e conseiller délégué : Djamel Nedjar, maire de Limay
8 e conseiller délégué : Jean-Luc Santini, Mantes-la-Jolie
 
Trois nouveaux élus mantais
​​​​​​​
Enfin, compte-tenu des démissions intervenues au sein du conseil municipal de Mantes-la-Jolie, trois nouveaux élus siègent désormais à la communauté urbaine. Il s’agit de Véronique Tshimanga, en remplacement de Louise Melotto ; Aydagül Saltan, en remplacement d’Edwige Hervieux et Benjamin Vialay, en remplacement de Raphaël Cognet.
 
Chiffres clés de la composition du conseil
Nombre de communes : 73
Nombre de conseillers communautaires : 141, dont 71 maires
 
Age moyen : 57,8 ans
 
Parité Homme/Femme : 35,5% de femmes – 64,5% d’hommes